Accueil > Blog > La petite histoire des Faïenceries > Paul Mignon nous a quittés voilà déjà 5 ans, le 18 mars 2012

Paul Mignon nous a quittés voilà déjà 5 ans, le 18 mars 2012

Publié par L'équipe dans La petite histoire des Faïenceries le 17/03/2017 à 18:00

Coupe president Mitterand_P MIGNON

Retour sur le parcours exceptionnel d'un artiste qui a consacré sa vie et son talent à la Faïencerie des Emaux de Longwy.

Paul Mignon est né le 24 mai 1930 à Herserange (il est décédé le 18 mars 2012 à Metz).

En 1945, il entre par concours à la Faïencerie de Longwy, en tant qu'apprenti-décorateur sous les ordres de Maurice Paul Chevallier, directeur artistique de l'époque. Apprenti particulièrement doué, il obtient la première place au Concours National d'Apprentis-Décorateurs. Encouragé par ses premiers succès, la direction de la Faïencerie lui confie des travaux plus importants et dès 1947, il signe ses premières créations en tirage limité tout en continuant de créer des services de tables et pièces publicitaires non signées.
En 1952, à l'issue de son service militaire, il reprend son poste et M. le Baron d'Huart, propriétaire de la Manufacture, le nomme conservateur du Musée Privé des Faïenceries.

Vers 1955, Paul Mignon joint à sa signature, une feuille de houx ardent et parfois même une épée, mais toujours accompagnée d'une classique marque imprimée de la Faïencerie. Par fantaisie, l'artiste signe des initiales de ses prénoms P.R.

En 1965, il est reçu Meilleur Ouvrier de France.

Ses créations sont multiples. Possédant une formation classique et ayant parfaitement assimilé l'esprit de la maison, il réalise des décors japonisants. Il excelle aussi autour des sujets classiques animaliers, floraux ou certaines représentations de Châteaux (Versailles, Fontainebleau et tous les châteaux du Luxembourg). En 1957, il crée des œuvres de Pieter Claecz ("Nature morte aux instruments de Musique" Musée du Louvre), de Topor, Friley ou Pol Bury.

Outre les collections de la Faïencerie, c'est à lui qu'échoit l'honneur de réaliser des pièces uniques, telles celles offertes aux Présidents Eisenhower, Pompidou et Mitterrand, ou pour de prestigieuses commémorations.

En juin 1988, il est promu dans l'Ordre du Mérite National.

Fidèle à la Faïencerie, il perpétue la tradition des Emaux et de leurs décors typiques. Il fait valoir ses droits à la retraite en juin 1991.

 

Extrait de l'ouvrage "Longwy - Les Marques - Les Signatures" de Dominique Dreyfus

Image : Coupe plate offerte au Président François Mitterand lors de sa visite à Longwy en 1981. Pièce unique tracée à la main par Paul Mignon.
Cette coupe au dessin lyrique symbolise l'espoir, en liant le passé historique de Longwy (Porte de France, armoiries) à sa vocation industrielle. Le chardon symbolise la Lorraine. La bordure est inspirée des tuyauteries et engrenages. (Musée du Septennat, Château-Chinon)

Mots clés : artiste - decorateur - eisenhower - emaux - longwy - mitterand - Paul Mignon - pompidou